100 % Santé : une réforme majeure pour les adhérents

La mise en place du dispositif dit « reste à charge zéro » (RAC0) devrait se faire d’ici 2021, en audiologie, dentaire et optique. Pour les adhérents, c’est un vrai changement. Pour les mutuelles, c’est un tournant décisif qui questionne le système de santé et ouvre de nouvelles perspectives. Le point avec Alain Gianazza, président général de la MNT.

Quel est l’objectif du 100 % Santé ?

Cette réforme vise à faciliter l’accès aux soins et à en garantir un niveau de qualité satisfaisant. Elle s’inscrit dans une politique globale de santé et de lutte pour maintenir le pouvoir d’achat, via la diminution des frais restant à la charge des ménages, après les remboursements de la Sécurité sociale et des complémentaires santé.

Pour les adhérents MNT, qu'est-ce que cela change ?

Pour nos adhérents, cela permet de lutter contre le renoncement aux soins pour des raisons budgétaires dans les domaines jusqu’alors réputés coûteux. En audiologie, dentaire et optique, les Français vont ainsi pouvoir se faire soigner avec un reste à charge zéro sur certaines prestations, et bénéficier d’équipements et de services avec un niveau de qualité garanti. Mais le 100 % Santé impose aussi des obligations : les parents devront faire faire des visites de prévention à différents âges de la vie de leurs enfants.

Pour la mutuelle, le 100 % Santé va-t-il bouleverser la prise en charge des adhérents ?

Oui et non. La MNT couvre les agents des collectivités, population aux revenus globalement plus modestes que ceux de la moyenne nationale, avec des métiers physiques et des risques pour la santé. Nous nous sommes toujours efforcés de mettre en place des solutions facilitant l’accès aux soins et réduisant le reste à charge pour les adhérents : services gratuits de conseils et informations, analyse de devis, réseaux de soins, garanties avec reste à charge zéro, très bons niveaux de remboursement... Ces principes, nous les retrouvons dans le 100 % Santé et ce n’est donc pas une grande nouveauté pour nous. Le 100 % Santé vient consolider en quelque sorte ce que la MNT avait construit pour ses adhérents. Et ceci nous permet désormais d’avancer vers de nouvelles ambitions, en mettant la puissance du Groupe VYV au service de nos adhérents.
Demain, nos adhérents seront accompagnés par des réseaux de soins encore plus proches et des services vraiment innovants. Ils seront pris en charge par des réseaux et des établissements qualitatifs, bien coordonnés et proches de chez eux.

Faut-il craindre une hausse des cotisations liée à la mise en place du 100 % Santé ?

En 2019 aucune augmentation de cotisation n’est liée à la réforme du reste à charge zéro. Les hausses de cotisations vont généralement de pair avec l’augmentation de la consommation en santé. Il est probable que le fait de pouvoir accéder à des prothèses 100 % remboursées va inciter plus de personnes à se soigner. C’est normal et c’est l’objectif du 100 % Santé. Aujourd’hui, nous faisons des simulations pour évaluer l’impact qu’aurait cette consommation supplémentaire sur le montant global des remboursements à venir. Nous ne le connaissons pas encore mais le 100 % Santé se mettant en place progressivement, il n’y a aucune raison pour que nous connaissions une augmentation subite de la cotisation. En revanche, les évaluations indiquent déjà un réel risque d’impact sur les contrats qui sont aujourd’hui les moins protecteurs. Quoi qu’il en soit, nous maintiendrons et développerons tous les systèmes permettant de limiter le coût de la santé pour nos adhérents.

Les cotisations les plus basses peuvent-elles devenir un argument concurrentiel ?

Soyons clairs : toutes les complémentaires santé sont exposées aux mêmes contraintes, aux mêmes surcoûts. Les prix d’appel très bas que certaines pourraient annoncer signifient aussi prestations limitées... À la MNT, nous ne pratiquons pas des tarifs d’appel illusoires. Nous menons une vraie politique pour favoriser le pouvoir d’achat des revenus les plus modestes. Nos actions sont concrètes. Nos propositions aussi.

Pour en savoir plus consultez nos articles : "FAQ, le 100 % Santé facile à comprendre" et "Soins dentaires, première étape vers un reste à charge zéro".

Avez-vous aimé cet article ?

oui