3 raisons de souscrire à une mutuelle

Une mutuelle est-elle vraiment utile pour les remboursements ? Découvrez trois raisons de souscrire à une mutuelle avant de renoncer à ses avantages.

Le coût de votre mutuelle vous paraît trop élevé et vous envisagez de ne plus y souscrire ? Posez-vous les bonnes questions avant de faire votre choix.

1. Quel est le montant de mes dépenses annuelles ?

Depuis les années 1990, les remboursements de la Sécurité sociale baissent. Résultat : d’année en année, les dépenses de santé restant à notre charge augmentent. Pour une simple visite à 25 euros chez un généraliste, 8,50 euros sont à notre charge. Pour une couronne dentaire de 550 euros, c’est plus de 470 euros à débourser… D’où l’importance d’avoir une mutuelle.
Prenez le temps de comparer le coût annuel de votre mutuelle et le montant de tous les remboursements que vous en avez reçus. Regardez précisément les dépenses que vous auriez dû assumer seul, sans mutuelle. Et n’oublions pas qu’une chute banale, une fracture lors d’un match de foot ou une brûlure au barbecue peuvent nous envoyer à l’hôpital. La note peut alors être très lourde (voir exemple : coût pour trois jours d’hospitalisation).

2. Que se passe-t-il en cas d’arrêt de travail ?  

Dans la fonction publique territoriale, le salaire des agents est assez bas : 1 723 euros nets mensuels (1) en moyenne pour les agents de catégorie C. Et les agents peuvent voir leurs revenus diminuer de  moitié s’ils cumulent plus de 90 jours d’arrêt de travail en un an. 90 jours, c’est vite passé et chaque année, 85 000 agents sont confrontés à cette situation ! Une couverture Prévoyance permet de se soulager de ses problèmes financiers dans des situations déjà difficiles à vivre.
En revanche, si vous décidez d’assumer seul les risques budgétaires liés à votre santé, c’est comme devenir votre propre assureur. Et là, il faut avoir les reins solides financièrement…

(1) - Rapport annuel DGAFP édition 2016, direction générale de l’administration et de la fonction publique, chiffres 2014.

3. Quelles aides pour financer ma mutuelle ?  

Des aides existent pour vous aider à financer votre mutuelle. D’abord, votre employeur peut participer au coût de votre mutuelle, renseignez-vous auprès des services Ressources humaines.
Ensuite, demandez conseil à votre mutuelle : il est possible de revoir les garanties souscrites afin d’en alléger le coût. En cas de difficultés importantes, vous pouvez aussi prétendre à une minoration de votre cotisation (voir article Difficultés financières). Enfin, il existe un dispositif national d’Aide à l’acquisition d’une complémentaire santé (ACS). Là aussi, votre mutuelle saura vous renseigner.

Avez-vous aimé cet article ?

oui