AG MNT 2021 : une trajectoire économique équilibrée au service de nos valeurs de solidarité

Près de 300 délégués des adhérents ont participé à l’assemblée générale de la MNT les 9 et 10 juillet derniers au Polydôme de Clermont-Ferrand (Puy de Dôme). Retour sur le bilan et les principales décisions prises lors de cette édition hors du commun.

Cette année, la MNT a pu organiser son assemblée générale en présentiel après la crise sanitaire qui nous a éloigné les uns les autres. A cette occasion, cet événement a réuni près de 350 personnes, élus, salariés et invités locaux, dans le strict respect des règles sanitaires. L’assemblée générale est le grand moment de la vie démocratique de la mutuelle et le résultat d’un processus entamé depuis plusieurs mois, pour arriver aux prises de décisions essentielles pour l’avenir de la mutuelle et de ses adhérents. En amont de ces deux jours, les délégués à l’assemblée générale, représentants des adhérents, avaient notamment été interrogés sur les résolutions qui leur seraient proposées.

Fin de mandat pour le président Alain Gianazza et une nouvelle gouvernance

L’assemblée générale a été ponctuée de nombreux temps forts, comme le départ d’Alain Gianazza. Parmi le tiers des membres du conseil d’administration dont le mandat a pris fin cette année, figurait Alain Gianazza qui était également, depuis 2013, le président de la MNT. Administrateur de la mutuelle depuis 2001, il quitte la présidence de la mutuelle en ayant fait l’unanimité tout au long de son mandat. Un hommage chaleureux et empli d’émotion lui a été rendu, au même titre qu’Alain Jutier, premier vice-président de la mutuelle, qui nous a quittés en 2020.

Le départ d’Alain Gianazza et d’autres administrateurs marquants de la mutuelle a abouti à l’élection de nouveaux membres pour le conseil d’administration, qui a décidé de confier la présidence à Didier Bée, qui était jusqu’alors vice-président de la MNT. Elu pour un mandat de deux ans, il formera un binôme essentiel avec Laurent Adouard, directeur général, pour poursuivre le projet stratégique de la mutuelle. Enfin, le conseil d’administration a également évolué avec l’arrivée de trois représentants élus parmi les collaborateurs de la mutuelle, en vertu de la loi du 22 mai 2019 relative à la croissance et à la transformation des entreprises.

Stéphane Junique, le nouveau président du Groupe VYV, et Delphine Maisonneuve, sa directrice générale nouvellement nommée, nous ont fait le plaisir d’assister à notre assemblée. Ils ont annoncé réfléchir aux prochaines étapes afin de renforcer la dynamique portée par notre groupe et répondre ainsi aux attentes de la société comme de nos publics : adhérents, clients, patients et habitants. Thierry Beaudet, récemment élu à la tête du Conseil économique social et environnemental (CESE), était également présent.

2020, la MNT mobilisée pendant la crise sanitaire

Pendant la période du confinement, la MNT a continué à prendre soin de ses adhérents en mettant en place un plan de continuité d’activité et en lançant avec le Groupe VYV, dont la MNT est membre fondateur, la plateforme Ensemble contre la #Covid19 pour mieux vivre la crise sanitaire. Des appels de solidarité ont aussi été réalisés auprès des adhérents les plus fragiles. Des aides exceptionnelles ont été accordées aux adhérents victimes de catastrophes naturelles ou victimes de l’épidémie de la Covid-19. La MNT a également lancé de nouvelles offres comme MNT Garantie Obsèques en partenariat avec Mutex ou de nouveaux services comme SeniorAdom et une plateforme MNT Mobiliz pour aider chacun à s’engager en faveur de la solidarité.  La mutuelle s’est engagée aussi pour l’innovation dans les services publics locaux en lançant son Fonds de dotation : le Fonds MNT. Enfin, la mise en œuvre du projet stratégique, « Nouveaux territoires d’avenir », adopté en 2020, a pu être lancée.

Alain Gianazza et Didier Bée, ancien et nouveau présidents de la MNT.

Une trajectoire financière renforcée

La MNT a renoué en 2020 avec un résultat bénéficiaire à 14,6 millions d’euros et a contenu la croissance de ses frais de gestion à 2,1 %. La MNT a dû consentir à des réductions importantes des frais en interne pour absorber cette augmentation.  Pour 2020, le confinement lié à la pandémie Covid-19 a entraîné une baisse des dépenses de santé ; cette baisse a été compensée par la taxe Covid-19 mise en place par le gouvernement. On observe en 2021 le rattrapage de ces soins non effectués sur 2020 auxquels s’ajoutent vraisemblablement des phénomènes d’aggravation des pathologies suscitées par l’absence de soins en 2020.

Par ailleurs, la MNT consolide sa trajectoire de solvabilité. L’atteinte d’un ratio de solvabilité de 200 % d’ici trois ans contribuera à renforcer la pérennité de la mutuelle et sa capacité à répondre dans le temps et malgré la crise aux sollicitations des adhérents. En mettant des réserves de côté, la mutuelle devient plus solide, au bénéfice de ses adhérents.

Une évolution des offres santé

Une refonte des garanties santé d’entrée de gamme, labellisées et non labellisées, a été adoptée par les délégués. Les adhérents pourront souscrire un nouveau contrat responsable avec la formule Essentielle, permettant de couvrir pour un tarif avantageux les soins courants, l’hospitalisation, la maternité, l’optique, le dentaire, l’audition et bénéficier des garanties d’assistance et des services de la MNT, comme la prise en charge de l’activité physique adaptée ou l’accès à MesDocteurs, le service de téléconsultation du Groupe VYV.

Autre décision, la création d’un contrat non responsable couvrant le risque hospitalisation. Il prendra en charge les principales dépenses liées à une hospitalisation comme les frais de séjours, les honoraires médico-chirurgicaux pour les médecins, le forfait journalier hospitalier, les honoraires paramédicaux, la chambre particulière, les frais de transport, la franchise médicale pour les actes supérieurs à 120 euros et proposera également des garanties d’assistance et des services. Le reste de la gamme reste inchangée. Enfin, un point d’information a été fait sur la réforme de la protection sociale complémentaire.

Crédits photos : Alexandre de Cadoudal - Tchavolo productions

Avez-vous aimé cet article ?

oui