Agent territorial : l'utilité une vocation

Responsable d’une cellule « Voirie » à Châlons-en-Champagne, Louis Bouhenni est aussi président d’une association sportive municipale qui regroupe près de 200 de ses collègues. Récit d’une vocation.

Fédérer : il n’a que ce mot à la bouche, le président de l’association sportive municipale de Châlonsen-Champagne. Louis Bouhenni est responsable d’une équipe de six agents, dédiée à l’entretien et au déneigement de la voirie communale. Passionné de foot, « tombé dans la marmite » du sport collectif et du bénévolat dès sa jeunesse, il a à cœur de rassembler le plus largement possible ses collègues dans le but d’améliorer leur bien-être.

Préserver le bien-être des habitants et des agents

Au quotidien, il rend service aux habitants, avec son équipe, en assurant la sécurité et l’accessibilité des rues. Mais il favorise aussi le bien-être des agents de sa commune à travers cette association sportive. Entre 150 et 200 agents adhèrent à l’association suivant les années – sur 1 200 agents municipaux : un beau score ! – ça n’est pas suffisant à ses yeux. « Certains agents adhèrent ponctuellement, pour bénéficier du financement de l’association pour un marathon, un tournoi… Et on ne les revoie pas », regrette-t-il. «Ce qui m’intéresse, c’est aussi de récupérer ceux qui ont arrêté le sport, happés par la maison, la famille. Avec eux, je rabâche : "Venez, ne serait ce qu’une fois, vous verrez ! ».

Encourager la pratique sportive

Son enthousiasme paie. En 14 années de bons et loyaux services, l’association a pris de l’ampleur. Créée autour du foot tout d’abord, elle s’est depuis enrichie d’un cours de zumba, de deux groupes de course à pied et d’une équipe de basket. Il y a plusieurs types d’activités pour encourager la pratique sportive. Le sport permet de favoriser la santé et le bien-être des agents, et ses bienfaits en matière de prévention sont désormais prouvés (risques cardio-vasculaires, obésité…). La mairie soutient cette initiative et met à disposition un bureau et alloue une subvention.

La cohésion des équipes grâce au sport

« La priorité, c’est que tous les agents, dès lors qu’ils forment un groupe suffisant – au moins une dizaine de personnes – puissent être soutenus dans leurs projets. Et découvrir leurs collègues, leurs responsables, voire les élus, sous un nouveau jour », explique Louis. Car passé le seuil d’une salle de sport, il n’y plus de frontières. Cadres A ou personnels de service, timides ou extravertis, jeunes ou moins jeunes, agents administratifs ou techniciens : le sport les réunit tous.

Découvrez aussi nos articles : Sport santé : des agents territoriaux qui nous inspirent et Les territoriaux : Utiles au quotidien

Avez-vous aimé cet article ?

oui