Allergies alimentaires : pensez au Projet d’accueil personnalisé pour votre enfant

Votre enfant est sujet aux allergies alimentaires ? Pour son entrée en collectivité, demandez un Projet d’accueil personnalisé (PAI). Les conseils de la MNT.

Quelles solutions pour la cantine ?

L’accueil de l’enfant sujet aux allergies alimentaires en restauration scolaire n’est pas une obligation légale. Il est bien entendu plus facile s’il s’agit d’un self-service ou si un cuisinier élabore les repas sur place. Mais, sauf pour un enfant réagissant aux simples vapeurs de cuisson, il est généralement possible d’éviter l’exclusion.

Les parents peuvent fournir des paniers repas, stockés dans un emballage hermétique. Il n’est pas obligatoire de disposer d’un réfrigérateur et d’un four à micro-ondes spécifique.

Qu'en est-il des médicaments à administrer ?

Il est important que le médecin traitant explique dans un langage simple, non médical, les signes d’alerte d’une crise d'allergie et le protocole d’urgence à appliquer.
 Les parents doivent prendre le temps de « former » les encadrants au maniement du stylo auto-injecteur d’adrénaline et du bronchodilatateur. Et leur montrer qu’il s’agit de gestes simples. L’Ordre des médecins a d’ailleurs précisé que donner un médicament dans le cadre d’un PAI ne constitue pas un acte médical.

6 à 8%
des enfants présentent des allergies alimentaires.

Un projet d'accueil personnalisé ?

Les allergies alimentaires sont de plus en plus fréquentes, notamment chez les enfants. Selon la gravité des symptômes de votre enfant, il peut s’avérer nécessaire de prévoir, pour son intégration à la crèche, à l'école ou dans une activité périscolaire, l’établissement d’un Projet d’accueil individualisé (PAI).

> Vos droits : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F21392
Ce document fixe un cadre de référence pour faciliter l’intégration de l’enfant en collectivité.

Après l’asthme, l’allergie alimentaire est la pathologie la plus courante dans les Projets d’accueil individualisé. Lait, œuf ou cacahuètes sont souvent en cause.
 Un PAI permettra à votre enfant de vivre sa scolarité, de manger et de jouer comme les autres enfants.

Comment procéder ?

Le PAI est établi à la demande des parents, sur la base d’un bilan complet et récent d’un allergologue. Il concerne les enfants ou les jeunes qui fréquentent une crèche ou une halte-garderie, une école, un collège, un lycée ou un centre de vacances ou de loisirs. 
Le PAI s’élabore en concertation avec l’équipe éducative et éventuellement la municipalité, sous la coordination du médecin scolaire ou de la protection maternelle et infantile (PMI). Il implique un dialogue et la prise en compte des contraintes et exigences de chacun. Le PAI est lié à la pathologie ou au trouble constaté à tout moment, au cours de l’année scolaire. Il peut être établi pour quelques jours ou pour une année scolaire. Il peut également être reconduit d’une année sur l’autre.

> Les centres de protection maternelle et infantile

Crédit photo : Fertnig-Istock

Avez-vous aimé cet article ?

oui