Avec le médecin traitant, vous êtes gagnant !

L’Assurance maladie vous encourage à désigner votre médecin traitant. Avantages : un suivi médical optimisé et des soins mieux remboursés. Petit rappel.

Depuis 2006, année de la mise en place du parcours de soins coordonnés par l’Assurance maladie, le médecin traitant a été plébiscité. Près de 90 % (1) des Français de plus de 16 ans en ont déclaré un. Ce médecin désigné est un interlocuteur privilégié du patient. Parce qu’il le suit dans la durée, il peut assurer une médecine préventive de qualité : selon l’âge du patient, il l’informe des dépistages à effectuer, met à jour son carnet de vaccinations, lui prodigue des conseils en nutrition… Il l’oriente, si nécessaire, vers d’autres professionnels de santé. Le dossier médical (résultats d’analyse, diagnostics, traitements…) est mis à jour par ses soins. Outre une meilleure prévention et des soins plus adaptés, le suivi par le médecin traitant permet d’éviter des pénalités financières.

Des pénalités financières hors parcours de soins

En effet, l’Assurance maladie ne vous rembourse que 30 % (contre 70 % si votre médecin est déclaré) du tarif de la consultation.  C’est dire si vous avez tout intérêt à le faire !

Une déclaration toute simple

Vous pouvez remplir et signer avec votre médecin le formulaire S 3704 avant de l’envoyer à votre caisse d’Assurance maladie. Mais vous pouvez aussi effectuer la déclaration en ligne chez votre médecin avec votre carte Vitale.

> Ameli : déclaration de choix du médecin traitant

Des spécialistes accessibles en direct

Ophtalmologistes, dentistes, stomatologues, gynécologues, psychiatres n’ont pas besoin de la recommandation du médecin traitant pour des soins et suivis ordinaires. Les urgences médicales sont aussi des exceptions aux parcours de soins. Dans ce cas, aucune pénalité ne sera appliquée !

(1) - Sources : Assurance maladie, 2017.
Crédits photos : Istock

Avez-vous aimé cet article ?

oui