Complémentaire santé : pensez à l’ACS !

Selon vos ressources, vous pouvez bénéficier de l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé (ACS) pour soulager votre budget de santé. Comment l’obtenir ?

De 100 euros pour les moins de 16 ans jusqu’à 550 euros pour les plus de 60 ans : l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé (ACS) peut être d’un sérieux secours pour financer votre mutuelle. Elle s’adresse aux personnes dont les revenus sont modestes, mais qui dépassent jusqu’à 35 % les plafonds de la CMU-C. Cette dernière vise principalement les bénéficiaires des minimas sociaux, dont le RSA. À cette condition s’ajoutent deux prérequis : être en situation régulière et résider en France depuis plus de trois mois.

Éviter les avances de frais

Outre la réception d’une attestation chèque  à remettre à votre complémentaire santé, votre attestation ACS vous offre d’autres avantages : elle vous permet d’éviter d’avancer des frais de prise en charge, si toutefois vous respectez le parcours de soins coordonnés. Chez le médecin, vous n’avez donc rien à régler ! Vous êtes également exempté de la franchise médicale et de la participation forfaitaire de 1 euro. Vous bénéficiez aussi, quel que soit le médecin, de soins médicaux sans dépassement d’honoraires.  Enfin,  vos médicaments, lunettes, prothèses dentaires et auditives seront toujours mieux remboursés.

Quelles démarches pour obtenir l’ACS ?

Imprimez un formulaire sur le site de l'ACS-P ou retirez-le auprès de votre caisse d’Assurance maladie. Si votre demande est acceptée, vous recevrez votre chèque par courrier. Si vous n’avez pas encore de mutuelle, vous aurez à choisir parmi les complémentaires sélectionnées par l’Assurance maladie pour leur bon rapport qualité-prix. L’ACS est renouvelable chaque année selon votre situation. Il faut en faire la demande deux mois avant la fin de vos droits.

Avez-vous aimé cet article ?

oui