Connaissez-vous les bons gestes à adopter face à un accident ou un malaise ?

On peut se retrouver démuni face à une personne victime d’un accident ou d’un malaise. À l’occasion de la journée mondiale des Premiers secours qui se déroulera le 14 septembre prochain quelques rappels importants. Faites le test!

Je suis témoin d’un accident, je me précipite pour aider les victimes

Faux !

On commence par s’assurer qu’il n’existe aucun danger avant de s’approcher de la victime. Il faut ensuite vérifier si la personne est consciente puis contrôler sa respiration et alerter les secours.

Lorsqu’une personne est inconsciente, je vérifie sa respiration

Vrai !

On vérifie toujours la respiration d’une victime qui ne réagit pas. Si c’est le cas, il faut la mettre dans une position stable sur le côté avec la bouche ouverte (position latérale de sécurité).

Lorsqu’une personne ne respire pas, il n'y a rien à faire

Faux !

Il faut faire un massage cardiaque mais avant, on demande à quelqu’un de nous aider, en alertant les secours et en allant chercher un défibrillateur. On place ensuite ses mains, l’une sur l’autre, au milieu du thorax, en entrecroisant ses doigts. Bras tendus, on appuie avec le talon de sa main à un rythme de 2 fois par seconde environ et 5 à 6 cm de profondeur, sans s’arrêter jusqu’à l’arrivée des secours.

Les numéros d’urgence à appeler sont le 15 et le 18

Vrai !

On appelle le 18 (les pompiers) en cas d’urgence, pour un accident ou un incendie par exemple. On compose le 15 (SAMU) pour tout problème urgent de santé. Ils auront besoin d’informations sur la nature du problème, le nombre de victimes, l’adresse exacte et les dangers éventuels pour envoyer les secours adaptés.

Avez-vous aimé cet article ?

oui