Être inscrit au Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits (FICP), qu’est-ce que ça signifie ?

Il n’est pas toujours facile de prévoir. Une perte d’emploi, un changement de situation… peuvent parfois nous empêcher de payer nos crédits. Si vous êtes dans ce cas, n’attendez pas ! Vous risquez d’être inscrit au Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers (FICP). En quoi ça consiste ? Quels sont vos droits et comment y pallier ? Suivez nos conseils.

Le FICP, qu’est-ce que c’est ?

Avant de vous accorder un crédit, la banque consulte systématiquement le Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers (FICP). Elle y vérifie si vous avez déjà rencontré des incidents lors des remboursements de vos crédits.

 Le FICP contient :
- votre identité,
- la date des incidents,
- la nature des crédits concernés, mais pas leur montant,
- l’identité de l’établissement financier prêteur.

 Sachez que si vous avez déposé un dossier de surendettement, il sera également mentionné au FICP. Toutes les mesures qui ont été mises en place seront indiquées : les recommandations, les dispositions du plan de redressement ou rétablissement personnel, ou encore les procédures d’effacement des dettes.

Dans quel cas peut-on être inscrit au FICP ?

- Si vous n’avez pas payé deux mensualités de paiement consécutives,
- Si vous n’avez pas payé une échéance pendant plus de 60 jours,
- Si vous n’avez pas réglé votre découvert de 500 euros ou plus dans un délai de 60 jours, à compter de la mise en demeure de votre banque,
- Si vous n’avez pas payé le remboursement immédiat et total d’un crédit alors que la banque vous le réclame, après des échéances impayées,
- Si vous êtes poursuivi en justice par la banque ou l’organisme de crédit pour défaut de paiement.

 Si vous êtes dans l’un de ces cas, sachez que la banque ou l’organisme de crédit doit vous en informer. Vous aurez alors un mois pour régulariser votre situation avant d’être inscrit au FICP.

Comment l’éviter ?

Si vous avez des difficultés à rembourser un prêt, parlez-en à votre banquier ou votre créditeur. Il trouvera avec vous des solutions à l’amiable pour :
- restructurer vos crédits : il peut vous proposer de les racheter pour les regrouper, par exemple ;
- le rééchelonner et aménager la durée de remboursement ou même le suspendre temporairement.

Sachez également que si votre banque vous inscrit au FICP, elle ne doit pas vous facturer des frais.

Quels sont vos droits ?

Vous pouvez prendre connaissance des informations qui vous concernent dans le FICP en les demandant par courrier à la Banque de France, ou en vous y rendant. 

Vous constatez des erreurs ? Adressez-vous à la Banque de France ou à l’organisme de crédit. Vous pouvez également saisir la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL).

Comment être effacé du FICP ?

- En remboursant les échéances impayées
- 5 ans après votre inscription si vous n’avez pas eu de nouveaux incidents de paiement. Cependant, vous restez redevable des sommes dues.
Vous êtes alors radié automatiquement du FICP, sans aucune démarche de votre part. Votre banque peut également en faire la demande.
Sachez qu’un délai d’un mois est parfois nécessaire entre la régularisation de votre dette et la radiation.

Si vous avez déposé un dossier de surendettement :
- une procédure de rétablissement personnel a été mise en place : la durée d’inscription est également de 5 ans ;
- des recommandations et des mesures du plan de redressement ont été mises en place : elle est égale à leur durée d’exécution, avec un délai maximum de 8 ans.

 Lorsque vous demandez un crédit à une banque ou un organisme de financement, il est important de bien estimer votre budget, en fonction de votre situation, pour vous assurer d’être en mesure de le rembourser pendant toute sa durée. Selon la formule consacrée : un crédit vous engage et doit être remboursé !

Ces informations vous sont fournies à titre indicatif. Pour connaître le contenu exhaustif des information BFM cliquez ici.

Avez-vous aimé cet article ?

oui