Hospitalisation : comprendre sa facture

Une hospitalisation peut entraîner des dépenses qui restent à votre charge. De quoi parle-t-on exactement ?

Un séjour dans un établissement public de santé ou une clinique privée, contrairement à une idée largement répandue, n’est pas pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie. Votre facture à la sortie comprend quatre types de dépenses qui restent à votre charge.

Le ticket modérateur sur les frais de séjour

L’Assurance maladie prend en charge 80 % des frais de séjour calculés sur la base du traitement médical que vous devez subir. Il reste donc 20 % à régler par vous ou votre mutuelle, c’est ce que l’on appelle le ticket modérateur. Dans certains cas, par exemple, les frais d’hospitalisation de plus de 30 jours sont pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie.

Le forfait journalier hospitalier

Il représente votre participation financière aux frais d’hébergement et d’entretien liés à votre séjour. Il s’élève à 20 euros par jour en hôpital ou en clinique et à 15 euros par jour dans un service psychiatrique. Il est dû pour chaque journée d’hospitalisation, y compris le jour de sortie. Vous n’aurez pas à le payer, par exemple, si vous êtes une femme enceinte hospitalisée pendant les quatre derniers mois de grossesse ou en cas d’accident du travail… Ce forfait peut être remboursé par votre mutuelle.

Les dépassements d'honoraires des médecins

Selon le conventionnement de votre médecin (secteur 1 ou 2), vous pouvez avoir des dépassements d’honoraires. Ils peuvent être pris en charge par votre mutuelle si votre couverture le prévoit.

Les frais de confort

Si vous voulez une chambre particulière, une télévision, un téléphone… ils vous seront également facturés.

Crédits photos : Istock, jacoblund

Avez-vous aimé cet article ?

oui