La vitamine D, l'atout forme de l'hiver

Été maussade, fatigue, douleurs musculaires : à l’approche de l’hiver, notre corps manque de vitamine D, un élément naturel essentiel pour fixer le calcium et rendre les os solides. Une supplémentation à envisager, avec les conseils de votre médecin.

Seuls 25 % des adultes et 30 % des enfants ont un seuil de vitamine D suffisant, selon une enquête de Santé publique France réalisée en 2016. Tandis que 13 % des adolescents sont carencés de cette vitamine indispensable à la solidité de notre squelette et à notre bonne santé. Si la situation s’est améliorée depuis 2006 chez les femmes, Santé publique France relève toutefois une augmentation de la carence chez les hommes âgés de 55 à 74 ans.

Une vitamine présente dans le soleil et dans l'alimentation

La carence en vitamine D touche tout le monde, même celles et ceux qui ont eu la chance de passer des vacances au soleil. Essentielle à notre organisme, la vitamine D permet de fixer le calcium que nous absorbons à travers notre alimentation (fromages ou produits laitiers…), aide les os des enfants à se solidifier, évite le rachitisme et l’ostéomalacie et prévient l’ostéoporose, une fragilité osseuse qui touche les femmes après la ménopause. La vitamine D est transformée dans sa forme active par notre organisme grâce à l’exposition solaire. Elle est naturellement présente dans les poissons gras (saumon, hareng, thon…), à un moindre degré dans le lait, le beurre, le jaune d’œuf, le foie de veau et certains champignons. On trouve aussi la vitamine D dans l’huile de foie de morue, désormais disponible en gélules… Les apports conjoints avec le calcium sont également nécessaires, les eaux minérales en sont riches.

Attention à l'automédication !

Les apports en vitamine D sont particulièrement insuffisants en hiver, car le soleil se fait plus rare. Dès le mois d’octobre, vous pouvez demander conseil à votre médecin, qui vous prescrira une supplémentation en vitamine D, adaptée à votre âge et à votre état de santé. Il veillera à ce que le dosage corresponde véritablement à vos besoins et vous prescrira une ou plusieurs ampoules de vitamine D à prendre pendant l’hiver. Précisez à votre médecin vos habitudes alimentaires et indiquez-lui tous les compléments alimentaires que vous consommez, notamment s’ils contiennent déjà de la vitamine D ! Le risque est de faire un surdosage en calcium.

Avez-vous aimé cet article ?

oui