Le Mois sans Tabac : ensemble, on y arrive mieux !

Un mois sans fumer, c’est 5 fois plus de chances d’arrêter définitivement. Et l’on sait aussi qu’être accompagné multiplie les chances de réussite à un an. Pour toutes ses raisons, la MNT vous porpose des solutions et soutient le Mois sans Tabac : 28 jours d’un défi collectif pour retrouver son souffle !

En novembre, on arrête ensemble

154 100 participants inscrits au 23 octobre : comme tous les ans en novembre depuis 2016, #Mois sans Tabac relève un défi collectif de grande ampleur. L’idée ? Aider ceux qui sont décidés à se sevrer de la cigarette avec ce qui a fait ses preuves. A savoir : des communautés par régions sur les réseaux sociaux, des informations pour renforcer sa motivation, un suivi étroit par mail et des outils pour franchir les obstacles que sont le manque, le stress, ou encore la prise de poids.

La MNT relaie l’opération auprès de ses adhérents.

Un kit pour mettre toutes les chances de son côté

2500 kits #Mois sans Tabac ont été transmis aux agences MNT courant octobre. Ils sont à la disposition des adhérents sur simple demande. Et peuvent aussi être commandés sur le site #Mois sans Tabac.

Dans ces kits édités par Santé Publique France figure un guide intitulé « Arrêter de fumer : pour comprendre », avec à l’intérieur, tout ce qu’il faut savoir pour réussir son sevrage tabagique. Parmi les sujets abordés, les bonnes raisons d’arrêter de fumer, les aides possibles, des conseils pour arrêter sans stress et sans grossir, et une liste de contacts utiles.

Le kit comprend aussi des outils pour ne pas flancher : des tests de dépendance et de motivation, un agenda avec des conseils et infos quotidiens, une roulette pour calculer les économies réalisées, et une liste de « trucs » pour surmonter le stress.

Fumer a de graves conséquences

Le tabagisme est, en France, la première cause de mortalité évitable. 73000 décès par an* lui sont imputables. Un cancer sur trois est dû au tabac. Et de nombreuses maladies sont causées ou aggravées par le tabac, comme les AVC, la bronchite chronique, ou encore les troubles de l’érection. Et cela même si l’on est un petit fumeur. Il est ainsi faux de croire que fumer 4 cigarettes par jour est sans risque. 1 à 4 cigarettes par jour, c’est 3 fois plus de risque de mourir d’un infarctus**.

Des bienfaits dès le premier jour !

- 20 minutes après la dernière cigarette, la pression sanguine et les battements du cœur reviennent à la normale.

- 8h après, la quantité de monoxyde de carbone dans le sang a diminué de moitié.

- Au bout de 24h, les poumons commencent à éliminer les résidus de fumée.

- À 48h, le goût et l’odorat se réveillent. 3 jours après la dernière bouffée, les bronches se relâchent et on gagne en énergie. Après 2 semaines à 3 mois, la toux et la fatigue diminuent : on marche plus facilement.

* Sauf mention contraire, les chiffres cités proviennent de Santé Publique France.

** Bjartveit K et Tverdal A. Health consequences of smoking 1-4 cigarettes per day. Tobacco Control, 2005, 14(5): 315-20.

Consultez notre article Tabac : demain j’arrête, et découvrez les raisons d’arrêter la cigarette.
Testez vos connaissances sur le tabagisme passif grâce à notre quiz : Le tabagisme passif en 4 questions.

Avez-vous aimé cet article ?

oui