Les médecines alternatives et complémentaires

Médecines douces, alternatives, complémentaires... Beaucoup d'appellations sont utilisées pour désigner ces pratiques. Fin mars 2022, VYV Partenariat, qui fait partie du Groupe VYV comme la MNT, a organisé un colloque sur ce thème.

Homéopathie, acupuncture, ostéopathie...

Plus de 400 pratiques de médecine alternative et complémentaire sont recensées par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) mais seulement quatre d'entre elles sont reconnues par l'Ordre des médecins : l'homéopathie, l'acupuncture, l'ostéopathie et la mésothérapie. Parmi les spécialités répandues dans ce domaine, on retrouve aussi la sophrologie, l'hypnose, la méditation, l'aromathérapie, la naturopathie, la chiropraxie...

En France, la présence des médecines alternatives et complémentaires dans le paysage du soin est une réalité : la pratique de certaines disciplines est déjà largement intégrée dans des structures telles que des hôpitaux ou des EHPAD (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes). Selon un sondage réalisé par Viavoice en mars 2022 pour VYV Partenariat, 79 % des Français pensent que ces médecines sont un bon complément à la médecine traditionnelle. Mais elles ne sont pas toutes formellement reconnues par des diplômes ou des formations agréées. D'où de fortes attentes de la population française en matière d'information. Toujours selon ce même sondage, 50 % des Français souhaitent être mieux informés sur le sujet.

Des pratiques en pleine expansion

Pour le Groupe VYV, les médecines alternatives sont un moyen complémentaire de préserver son capital santé. Afin de mieux informer ses différents publics sur ces pratiques en pleine expansion, le groupe et ses entités informent régulièrement sur les divers accompagnements possibles afin de répondre aux besoins et d'assurer une prise en charge adéquate. Par ailleurs, pour répondre à la demande croissante de leurs adhérents et tenter de réduire les traitements médicamenteux, les entités du groupe développent progressivement la prise en charge de certaines consultations dans ce domaine.

L'enjeu ? Faire connaître ces possibilités tout en s'assurant de leur efficacité et en prodiguant un cadre à leur utilisation. Pour le Groupe VYV, il est essentiel que ces pratiques soient complémentaires à la médecine traditionnelle. Comme pour la consultation d'un médecin spécialiste, faire appel à un praticien de médecine complémentaire est une décision qui doit être adaptée à chaque situation personnelle. Celle-ci doit faire partie d'une démarche de santé intégrative, qui prend en compte le mode de vie global du patient (alimentation, activité physique, sommeil, habitudes...).

Le Groupe VYV, via le colloque organisé par VYV Partenariat, contribue donc aux débats autour de ces pratiques, afin d'accompagner au mieux les adhérents dans leur parcours de soin et de faire des choix éclairés sur les soins pris en charge.

Crédits photos : GettyImages

Avez-vous aimé cet article ?

oui