Ligne Claire : Une aide pour trouver un professionnel de santé

Un médecin sans dépassement d’honoraire ? Un gynécologue femme autour de chez soi ? Un avis de spécialiste pour une pathologie spécifique ? Un opticien ou un audioprothésiste à tarif négocié ? Quels que soient ses besoins, un adhérent MNT peut être aiguillé par les conseillers de Ligne Claire.

Véritable centrale de renseignements en santé, Ligne Claire ? La plateforme de conseils et d’information dédiée aux adhérents de la MNT est une mine d’or lorsqu’on est à la recherche d’un professionnel de santé adapté à des besoins spécifiques.

« Déontologiquement, il nous est interdit de recommander ou de sélectionner un professionnel de santé pour un patient. » explique le Dr Jean-Luc Paturel,  directeur médical de Ligne Claire. « Mais en fonction des critères de l’adhérent MNT qui nous sollicite, nous pouvons effectuer pour lui des recherches d’adresses dans le fichier national des professionnels de santé de l’Assurance Maladie. »

Passer par Ligne Claire, c’est ainsi pouvoir identifier les médecins généralistes de secteur 1, dont les tarifs dits « opposables » évitent d’avoir un reste-à-charge. Ou encore être orienté vers un médecin adhérent à l’Optam, l’option de pratique tarifaire maîtrisée.

Si l’on a besoin d’un opticien ou d’un audioprothésiste, Ligne Claire peut aiguiller vers les praticiens des réseaux Optistya et Audistya, alignés sur des grilles tarifaires négociées. « Une option intéressante notamment pour les personnes ayant besoin d’un équipement optique à verres progressifs. » précise Jean-Luc Paturel. « Pour ce type de lunettes, les optimisations tarifaires offertes par les réseaux peuvent en effet être importantes. »

Aux adhérents cherchant à être orientés vers un médecin spécialiste, Ligne Claire propose, selon le Dr Paturel, « une orientation médicalement accompagnée, pas une simple réponse d’annuaire. »  Le but : identifier la spécialité ou la compétence requise en fonction de la pathologie concernée.

Dernier cas de figure : les adhérents résidant dans une zone géographique à faible densité médicale. « Dans les déserts médicaux, un patient ayant besoin d’une prise en charge spécialisée peut parfois se retrouver très isolé. » reconnaît le Dr Paturel. A situation exceptionnelle, réponse spécifique : les téléconseillers passent alors généralement la main aux médecins-consultants Ligne Claire.

Avez-vous aimé cet article ?

oui