Lutter contre les TMS avec la démarche PAMAL

Les agents de l’entretien des locaux et des archives du conseil départemental de la Haute-Vienne ont pu bénéficier en 2018 de la démarche PAMAL, avec la MNT et KFP. Pratique et individualisée, cette méthode leur a permis de mieux comprendre les causes des TMS, les situations à risque et les améliorations possibles. Une formation plébiscitée qui s’étend en 2019 à d’autres services de la collectivité.

« Je souffre parfois du dos, comme tout le monde », témoigne Jérôme Lavauzelle, agent aux archives du conseil départemental de la Haute-Vienne, et « quand la direction nous a proposé une formation PAMAL, j’ai trouvé ça intéressant. » Tout le service des archives a alors suivi Jérôme pour s’engager dans cette démarche. Avant lui, les agents de l’entretien des locaux l’avaient testée avec succès. Isabelle Boyer et Laure Siriex ont apprécié cette formation qui, « même si on a l’impression qu’on n’en a pas besoin sur le moment » leur apparaît toujours utile : « On peut se faire mal en prenant de mauvaises positions » lors de situations à risque imposées par les conditions de travail.
Au CD 87, la démarche PAMAL, marque déposée par Kiné France Prévention (KFP), a été initiée au printemps 2018 à destination des agents les plus à risques. « Nous voulions surtout éviter l’aggravation des TMS, mais aussi préparer l’avenir », explique Corinne Coucke, directrice des ressources humaines. C’est ainsi qu’avec la MNT et KFP, partenaire de la mutuelle, le CD 87 a mis en place la démarche PAMAL (Prévention des accidents et maladies de l’appareil locomoteur). 

Mieux lutter contre les TMS grâce à une approche individuelle et pratique

Cette démarche est basée sur l’agent, les difficultés qu’il rencontre, son environnement professionnel. C’est ainsi qu’elle démarre par des entretiens individuels avec le kinésithérapeute de KFP. Ensuite, le praticien se déplace sur le lieu de travail pour identifier, photographier ou filmer les situations à risque. Une récolte d’information précieuse, visuels à l’appui, qu’il mettra en partage avec les agents du service lors de séances de groupe pour l’analyser et trouver ensemble les solutions les plus adaptées. Ces réflexions collectives commencent avec un peu de théorie, la compréhension des risques, une réflexion collégiale pour trouver des solutions aux situations repérées, puis le kinésithérapeute propose des exercices pratiques à faire sur son lieu de travail, dans sa voiture ou chez soi. S’échauffer, faire des mouvements compensatoires, améliorer les situations à risque… Philippe Fradin, le kinésithérapeute qui a animé la démarche au CD87, explique : « Les TMS peuvent varier d’une personne à l’autre : le cou, les épaules, les membres inférieurs... Les douleurs peuvent avoir des causes multiples mais elles sont souvent entretenues par le travail. » D’où l’intérêt d’une démarche individualisée pour adapter les exercices à chaque cas.

Des agents plus engagés, valorisés et accompagnés

Quelques semaines après la formation, lors du débriefing, les retours ont été très positifs. La démarche PAMAL a eu pour effet d’engager les agents dans une dynamique de groupe, de favoriser le dialogue et les échanges. Bref, de les faire se sentir, aussi, mieux dans leur environnement professionnel, et valorisés. Un facteur essentiel dans la prévention des TMS.

Si l’objectif est que l’agent se prenne en main, la solution reste partagée. On peut avoir besoin également de modifier les organisations de travail, les horaires, certaines habitudes… sans pour autant nécessiter un budget conséquent.

Forte de cette réussite, la démarche PAMAL au CD 87 se poursuit en 2019 pour s’étendre à la totalité de l'équipe de l’entretien des locaux de l'hôtel du département et à une nouvelle population, celle de la bibliothèque départementale de prêt. Affaire à suivre…

Vous souhaitez en savoir plus sur les TMS ?
> Découvrez comment les prévenir
> Testez vos connaissances
> Lisez également la démarche de prévention des TMS dans la crèche de Vauvillers (70)

Avez-vous aimé cet article ?

oui