Médicaments et conduite : soyez prudent !

Certains médicaments peuvent se révéler dangereux au volant. Ils seraient en effet responsables de 3 % à 4 % des accidents de la route. Des pictogrammes vous aident à les reconnaître.

Avoir conscience des risques

Conduire nécessite de la vigilance mais aussi une bonne coordination des mouvements, une excellente vision ou encore une bonne perception des risques. Si nous savons tous que la consommation d’alcool et de stupéfiants représente un réel danger au volant, nous n’avons pas toujours conscience que la prise de médicaments peut altérer nos réflexes, entraîner une somnolence, des troubles de la vision ou des vertiges…

Des pictogrammes pour informer

Pour vous aider à vous y retrouver, vérifiez si un pictogramme sous la forme d’un triangle avec une voiture dessinée à l’intérieur figure sur votre boîte de médicaments. Il se décline en trois couleurs en fonction du niveau de risque : jaune (soyez prudent), orange (soyez très prudent) et rouge (attention danger).

3 couleurs, 3 niveaux de vigilance

3 couleurs, 3 niveaux de vigilance

En clair, lorsque le pictogramme est jaune, vous pouvez conduire après avoir lu attentivement la notice pour connaître les éventuels effets qui peuvent survenir. Lorsqu’il est orange, demandez l’avis de votre médecin ou pharmacien avant de prendre le volant. Enfin, lorsque le triangle est rouge, vous ne devez pas conduire. Méfiez-vous également de l’alcool et des mélanges médicamenteux qui peuvent augmenter les effets secondaires.

Avez-vous aimé cet article ?

oui