Pourquoi est-ce vital de se faire vacciner ?

La semaine européenne de la vaccination se déroulera du 24 au 30 avril 2019. L’occasion de rappeler l’importance de se faire vacciner. Explications de Daniel Levy-Bruhl, responsable de l’unité infections respiratoires et vaccination de l’agence de santé, Santé publique France (1).

Se faire vacciner est le moyen pour se protéger contre certaines maladies infectieuses graves, ou avec des risques de complications. C’est une question de santé publique qui concerne tout le monde. En effet, certains vaccins peuvent être moins efficaces, voire contre-indiqués chez certaines personnes, telles que nourrissons, femmes enceintes, personnes âgées, personnes atteintes de certaines maladies… Il est donc essentiel que leur entourage soit correctement vacciné.

Une question de santé publique

La vaccination est le seul moyen de stopper la propagation des virus et bactéries dans la population ; elle évite la transmission des maladies contagieuses. Toutefois, l’efficacité de la vaccination dépend du nombre de personnes vaccinées ; il faut qu’il soit suffisamment élevé. « Sinon, on peut toujours voir surgir des épidémies avec un risque réel de complications graves, voire de décès chez les personnes non vaccinées. C’est notamment ce qui s’est passé lors de l’épidémie de rougeole entre 2009 et 2011. Elle a touché des dizaines de milliers de personnes et causé une vingtaine de décès qui auraient pu être évités », rappelle le docteur Daniel Levy-Bruhl, responsable de l’unité infections respiratoires et vaccination à Santé publique France.

Respectez le calendrier vaccinal !

C’est pour augmenter le taux de vaccination et éviter de tels drames que, depuis le 1er janvier 2018, 11 vaccins sont obligatoires pour les enfants avant l’âge de deux ans. En dehors de cette tranche d’âge, les vaccins doivent être mis à jour tout au long de la vie. Il convient également de respecter le calendrier vaccinal. Publié chaque année par le ministère des Solidarités et de la santé, il prend en compte la fréquence des maladies et les risques d’épidémies. Tous les vaccins qui y sont inscrits sont donc indispensables ! Ce calendrier vaccinal peut évoluer au fil du temps en fonction des connaissances scientifiques. « Par exemple, la vaccination contre la tuberculose est désormais recommandée uniquement pour certaines populations à risque », précise le docteur Levy-Bruhl. Profitez de la semaine européenne de la vaccination en avril 2019, pour vous informer, et n’oubliez pas : votre carnet de santé est un outil précieux pour vérifier la mise à jour de vos vaccins.

(1) Santé publique France est l’agence nationale de santé publique. Établissement public administratif sous la tutelle du ministère des Solidarités et de la santé.

Avez-vous aimé cet article ?

oui