Quel parcours pour un agent touché par une maladie chronique ?

En France, au moins 20 % de la population, soit 15 millions de personnes, sont touchés par une maladie chronique, dont près de 700 000 agents territoriaux. Certains, sans que les effets de leur maladie ne leur posent de difficultés ; beaucoup devant gérer des effets plus lourds au quotidien, et parfois mettre un terme à leur activité professionnelle. Quelles solutions ?

Le parcours pour un agent touché par une maladie chronique 

Les agents territoriaux les plus touchés par les maladies chroniques

Près de 700 000 agents territoriaux sont touchés par les maladies chroniques. Parmi eux : 41 % sont des agents de catégorie C et 48 % appartiennent aux filières « Médicosociale » et « Animation ». Plus de la moitié des agents atteints d’une maladie chronique ont plus de 50 ans. Ainsi, 40 % des cas se trouvent limités dans leurs activités habituelles au cours de six derniers mois.

Aujourd’hui, de nombreuses personnes doivent apprendre à vivre avec leur pathologie tout en continuant bien souvent à travailler. Mais, comment peuvent-elles limiter l'impact de leur maladie sur le travail ? Quelles sont les solutions qui existent pour les aider à poursuivre leur travail, quelles sont les possibilités de reconversion, de reclassement ?

1. Lorsqu'une personne découvre qu'elle est atteinte d'une maladie chronique, les premiers temps peuvent être difficiles (fatigue, le stress, relations au travail…). Accepter son état de malade, c'est parfois aussi accepter le mot « handicap ». Cela ne signifie pas toujours que l'on a un handicap physique visible. Une maladie chronique peut être considérée aux yeux de la loi comme un handicap si elle engendre des troubles invalidants, notamment dans le cadre du travail. Certaines personnes peuvent alors obtenir la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé et bénéficier de certains dispositifs d’aide.

2. Une personne atteinte d'une maladie chronique ne doit pas rester seule face à ses difficultés liées au travail. Elle peut trouver du soutien. Les personnes ou professionnels aidants sont nombreux et apporteront tous quelque chose de différent et de complémentaire (psychologue, des proches, ressources humaines ou associations…).

3. Le parcours d’un agent territorial dans sa vie professionnelle et la gestion de sa maladie chronique peut être compliqué. Il peut pourtant bénéficier d'aides et de mesures permettant de faciliter le maintien dans son travail. Seulement voilà, difficile de s'y retrouver : régime général / régime spécial des fonctionnaires, invalidité / incapacité, différents types de congés maladie, dispositifs de reconnaissance de la maladie (ALD) ou du handicap (RQTH).

4. Lorsqu'on souffre d'une maladie chronique, la décision d'en parler au travail ou bien de le garder pour soi appartient complètement à la personne. Si l’agent décide d’en parler, la personne la plus indiquée pour en discuter est le médecin de prévention. Le fait d’en parler peut résoudre ou tout au moins améliorer certaines situations difficiles à vivre. L’encadrant est aussi une personne ressource tout comme les collègues et le service des ressources humaines. Sans pour autant dévoiler le nom de sa maladie.

5. Pour continuer à travailler dans la fonction publique territoriale avec une maladie chronique, l’agent territorial peut bénéficier d’un temps partiel thérapeutique ou d’un aménagement de poste. Il peut aussi effectuer un bilan de compétences et des formations en vue d’un reclassement professionnel.

6. Après épuisement des droits à congé maladie, certains agents ne peuvent pas reprendre tout de suite le travail. Soit parce que leur état de santé ne le permet pas, soit parce qu’ils sont déclarés inaptes par la collectivité pour leur ancien emploi et qu’aucun reclassement n’est possible. Un agent titulaire sera mis en disponibilité d’office pour raison de santé et un agent contractuel sera licencié pour inaptitude.

Le parcours d’un agent territorial dans sa vie professionnelle et la gestion de sa maladie chronique peut être compliqué. Consultez notre e-guide maladies chroniques et emploi qui pourra vous apporter des réponses claires aux questions que vous vous posez dans le cadre de votre travail. (voir encadrés)

Avez-vous aimé cet article ?

oui