Acquérir sa résidence principale : quelles sont les aides de l’État pour les agents territoriaux ?

Acquérir un bien immobilier s’avère être une bonne solution pour protéger ses proches ou se préparer un avenir plus serein. Aujourd’hui, l’État favorise l’accession à la propriété pour tous. Prêt spécifiques pour les agents territoriaux, prêt à taux zéro, prêt à l’accession sociale : quelles sont les aides auxquelles vous pouvez prétendre lorsque vous souhaitez investir dans votre logement ?

Quelles aides spécifiques pour les agents territoriaux ?

Selon leur lieu géographique, les collectivités territoriales peuvent accorder des prêts pour la construction ou l’acquisition d’un logement neuf ou ancien.
Si vous souhaitez acquérir un bien immobilier, renseignez-vous auprès du service des ressources humaines, le département logement de la collectivité ou l’action sociale « bien-être au travail ».

Le prêt à taux zéro (PTZ)

Le PTZ s’adresse en priorité aux ménages à faibles revenus. Taux zéro, cela signifie qu’il est sans intérêt. Il est destiné aux primo-accédants, sachant que vous êtes considéré comme tel si vous n’avez pas été propriétaire de votre domicile depuis au moins 2 ans.


Vous pouvez le contracter pour financer une partie de votre acquisition, à condition qu’elle soit votre résidence principale, pour du neuf ou de l’ancien. Il peut l’être sur une durée de 20, 22 ou 25 ans.
Il est accordé sous conditions de ressources. Le plafond dépend de la zone géographique du bien et du nombre de personnes résidant dans le foyer.

Par exemple, un couple sans enfant résidant à Mâcon, en Saône-et-Loire, pacsé et totalisant 32 000 € de revenus annuels, peut bénéficier d’un prêt à taux zéro de 61 600 € sur 20 ans. Il lui sera en outre accordé un délai de 5 ans avant de commencer les remboursements puis devra s’acquitter de 342 € par mois les 15 années suivantes, qui correspond au capital emprunté sans intérêt.

Sachez que le prêt à taux zéro ne peut pas financer la totalité du montant de l’acquisition. Il doit se cumuler avec un ou plusieurs autres prêts.

A qui devez-vous adresser si vous souhaitez contracter un PTZ ? Ce sont les banques qui peuvent vous le proposer. Renseignez-vous auprès de votre conseiller, d’un courtier ou du CSF.

Pour savoir si vous avez droit au prêt à taux zéro selon votre lieu de résidence et la taille de votre foyer :
- Faire une simulation selon votre situation
- Sur le site du CSF 

Le prêt à l’accession sociale (PAS)

Le PAS peut financer la totalité de votre acquisition ou de la construction de votre résidence principale. Pour en bénéficier, vos revenus ne doivent pas dépasser un plafond calculé en fonction de la zone géographique et du nombre de personnes de votre foyer. Le taux du PAS ne peut excéder un taux maximum réglementé. Une partie de la mensualité peut être prise en charge par l’APL (Aide personnalisée au logement). Il peut également être complété par un PTZ ou toute autre aide de l’État.
A qui devez-vous adresser si vous souhaitez contracter un PAS ? Renseignez-vous auprès d’une banque qui a passé une convention avec l’État ou du CSF.

Pour connaître le plafond du PAS selon votre lieu de résidence et la taille de votre foyer :
- Sur le site Service public
- Sur le site du CSF 

Les aides de la CAF

Selon vos ressources, votre lieu de résidence et la composition de votre foyer, vous pouvez également bénéficier d’un certain nombre d’aides proposées par la CAF :
- L’APL, Aide personnalisée au logement,
- L’ALF, Allocation de logement familial, si vous êtes marié depuis au moins 5 ans avec des enfants et que vous êtes emprunteur ou co-emprunteur,
- L’ALS, Allocation de logement social, si vous ne bénéficiez pas des deux précédentes aides et si vous êtes primo-accédant de votre résidence principale.

Renseignez-vous auprès de votre caisse d’Allocation familiale.

Consultez aussi notre article Acheter ou louer son logement : que choisir et comment ? et faites le quiz Crédit immobilier : testez vos connaissances !

Avez-vous aimé cet article ?

oui