Réforme du 100 % Santé : ce qui va peser sur les cotisations

La MNT n’a pratiqué aucune augmentation de cotisation en 2019 liée à la réforme du 100 % Santé. Pour 2020, les délégués des adhérents devront décider ce qu’il en est, lors de leur Assemblée générale de juin 2019.

Le dispositif 100 % Santé se met en place progressivement sur la période 2019-2020. Au 1er janvier 2020, le reste à charge zéro entrera progressivement en vigueur sur les lunettes et sur les prothèses dentaires, dans un premier temps, puis sur les aides auditives. D’ici cette date, les complémentaires Santé doivent mettre en conformité leurs contrats existants. Cette mise en conformité implique une adaptation des garanties avec un impact potentiel sur le montant des cotisations, dès le 1er janvier 2020. A la MNT, ces impacts sont à l’étude ; ils se ressentent à plusieurs niveaux.

Tout d’abord, au niveau des remboursements. Jusqu’alors, les niveaux de remboursements étaient progressifs en fonction du niveau de garantie souscrit. Pour une couronne céramo-métallique, par exemple, les adhérents ayant souscrit une garantie MNT Santé 1 étaient remboursés à hauteur de 60€, et ceux ayant souscrit une garantie MNT Santé 6 étaient remboursés à hauteur de 388€. Désormais, quel que soit le niveau de garantie souscrit, les adhérents bénéficieront du reste à charge zéro, et du remboursement de leur couronne céramo-métallique sur dents visibles à hauteur de 416€. La MNT va donc devoir augmenter les niveaux de remboursements pour l’ensemble de ses adhérents.

Impact également au niveau de la consommation de soins. Les paniers de soins du 100% Santé concernent trois domaines : optique (montures et verres de lunettes), dentaire (prothèses dentaires) et audiologie (aides auditives). Dans ces trois domaines, le renoncement aux soins est élevé en raison des coûts. Il est donc probable que le fait de pouvoir accéder à des soins 100 % remboursées va inciter un plus grand nombre d’adhérents à se soigner. C’est normal et c’est l’objectif de la réforme du 100 % Santé. Dans cette logique, la MNT va donc devoir faire face à une augmentation importante des dépenses de santé de ses adhérents.

Enfin, autre facteur pouvant peser sur l’augmentation des dépenses de soins à la MNT : la spécificité des adhérents que nous protégeons. Les plus de 60 ans représentent une part importante des adhérents MNT. Or, plus nous vieillissons, plus notre consommation de soins et d’équipement de santé augmente…

Contrairement à de nombreuses idées reçues, les mutuelles n’ont pas d’autres ressources que celles de leurs adhérents. Quand il leur est demandé de dépenser plus d’argent pour augmenter les remboursements, les cotisations payées par les adhérents augmentent mécaniquement. Autant d’éléments donc que devront prendre en considération les délégués des adhérents lorsqu’ils voteront la cotisation pour 2020, lors de leur Assemblée générale des 21 et 22 juin prochain.

Consultez aussi notre FAQ 100 % Santé.

 

Avez-vous aimé cet article ?

oui