Se protéger de la perte d’audition

Des précautions s’imposent pour prévenir les troubles auditifs. Avec le réseau Audistya de la MNT, faites-vous appareiller au meilleur prix près de chez vous.

Lieu de travail, concert, course auto-moto, bricolage… les oreilles peuvent être mises à rude épreuve dans certaines situations du quotidien. Quelques précautions s’imposent pour préserver son audition.
Le son est nocif à partir de 85 décibels (dB). Un baladeur MP3 écouté à pleine puissance atteint par exemple 100 dB. Même si la douleur n’est perceptible qu’à 120 dB, les dommages auditifs sont rapidement possibles, et ce d’autant plus qu’ils sont cumulatifs et irréversibles. Les dangers sont donc réels, notamment pour les jeunes qui écoutent de la musique amplifiée de une à quatre heures par jour. Pour certaines personnes, la protection des oreilles est aussi recommandée pour la pratique de la natation, lors des voyages en avion, etc.

Pensez prévention et protection

Puisque l’audition est un capital, la solution pour le préserver réside dans la prévention.
 En tant qu’agent territorial, vous êtes peut-être exposé à des nuisances sonores. Pour prévenir les risques professionnels des agents et faciliter le choix des Équipements de Protection Individuelle (EPI), renseignez-vous auprès de votre collectivité ou de votre CT/CHSCT.
Au quotidien, lorsque vous écoutez de la musique sur un lecteur audio, méfiez-vous d’un volume trop élevé. Privilégiez également le casque plutôt que les oreillettes. Comme il isole mieux des bruits environnants, il incite moins à monter le volume.
En concert ou en discothèque, il ne faut pas hésiter à utiliser des protections auditives. Il existe des bouchons d’oreille réutilisables ou des casques conçus pour réduire le niveau sonore sans altérer la musique.
Pour toute autre activité, pensez aux risques et aux possibilités pour vous en protéger. Pour la natation par exemple, il existe des bandeaux de protection.

Crédit photo : ThinkstockPhotos

Pour en savoir plus les actes préventifs pour santé consultez l’article Bénéficiez d'un bilan de santé gratuit

Avez-vous aimé cet article ?

oui