Tabac : demain j’arrête

Découvrez les bonnes raisons d’arrêter la cigarette. Et comment mettre toutes les chances de votre côté pour réussir un sevrage tabagique définitif.

Vous fumez ? Vous toussez chaque matin au réveil ? Vous êtes sujet aux rhumes à répétition ? Si vous êtes décidé, vous pouvez bénéficier de conseils et de soutien pour arrêter la cigarette.

Un concentré de substances toxiques

Le tabac est une plante qui contient de la nicotine. Ce principe actif produit ses effets très rapidement sur l’organisme. Dès les premières bouffées, le fumeur éprouve une sensation de détente, voire d’apaisement en cas de stress. Il a l’impression d’être stimulé intellectuellement. Outre la nicotine, une cigarette contient environ 4 000 substances toxiques, dont plus de 50 sont cancérigènes.

Des effets néfastes sur le corps

Lorsqu’on allume une cigarette, le monoxyde de carbone qui se dégage lors de la combustion du tabac diminue la quantité d’oxygène transportée par le sang. L’essentiel de la toxicité du tabac provient de la combustion. Ses effets sont toxiques pour l’ensemble du corps. Le cerveau et les muscles sont moins bien oxygénés, ce qui provoque maux de têtes ou vertiges et rend la pratique sportive plus difficile. 
La fumée du tabac contient aussi des goudrons qui se déposent sur les poumons, les bronches, le larynx, provoquant à terme des cancers. On estime que le tabac est responsable de 30 % de l’ensemble des cancers et de nombreuses complications cardio-vasculaires

> Fondation Arc - La première cause de cancers

Bannière jeune, Santé Jeune

Des obstacles à lever

Arrêter de fumer, c’est difficile. Pour tenir bon au début de votre sevrage tabagique, évitez les endroits fumeurs et annoncez à votre entourage votre décision. Ils pourront vous encourager à ne pas renoncer et comprendront votre irritabilité éventuelle. Si vous avez envie d’une cigarette, buvez un verre d’eau ou respirez un grand coup. Pensez à tout l’argent que vous économisez !

Le faire aussi pour les siens

Arrêter de fumer protège aussi vos proches. Les enfants dont l’un des parents est fumeur sont davantage sujets aux crises d’asthme et aux infections respiratoires. Chez le nourrisson, le risque de mort subite est plus important. Si vous êtes enceinte, c’est le moment d’arrêter de fumer. La sage-femme peut aussi vous prescrire des substituts nicotiniques.

Consultez notre article Le Mois sans Tabac : ensemble, on y arrive mieux ! et découvrez les solutions pour arrêter la cigarette.
Testez vos connaissances sur le tabagisme passif grâce à notre quiz : Le tabagisme passif en 4 questions.

Crédit photo : Istock

Avez-vous aimé cet article ?

oui