Vrai ou faux : les conséquences financières de l’arrêt de travail

Le vrai/faux pour connaître les conséquences des arrêts de travail longue durée sur vos ressources.

 

Garanties prévoyance : pas pour moi ! Dans la fonction publique territoriale, on se croit bien souvent protégé par le statut, mais en êtes-vous vraiment certain ? Un arrêt de travail prolongé peut avoir de graves conséquences sur votre budget et entrainer des difficultés financières. Petit tour d’horizon grâce à ce Vrai/Faux !

« Pas besoin de prévoyance : je ne suis jamais malade ! »

Faux : Tant mieux pour vous ! Mais, plus que les petits bobos du quotidien, les garanties prévoyance concernent les risques lourds liés aux aléas de la vie : incapacité de travail, décès ou invalidité. Ces risques peuvent bouleverser votre vie ! Et la population territoriale y est particulièrement exposée : la moitié des territoriaux travaille dans la filière technique, où les arrêts de travail sont plus importants.

« Arrêté pendant 90 jours, ça n'arrive pas »

Faux : Il ne s’agit pas seulement d’être absent pendant trois mois successifs. Si vos arrêts pour maladie se répètent plusieurs fois dans l’année et qu’en totalité ils dépassent trois mois (au cours des douze derniers mois), vous perdez 50 % de vos revenus. Cela arrive vite : par exemple à la suite d’un accident de moto nécessitant une opération avec de la rééducation.

« 885 euros par mois, on ne peut pas vivre avec ça »

Vrai : C’est pourtant ce qui arrive à un agent de moins de 30 ans, de catégorie B, absent pendant 90 jours : son salaire mensuel de 1 770 euros (1) en moyenne diminue de moitié. Chaque année, 85 000 territoriaux perdent 50 % de leur traitement en raison d’arrêts de travail cumulés de plus de trois mois.

« Une garantie prévoyance ? Trop cher... »

Faux : 58 % (2) des collectivités territoriales participent financièrement à la protection sociale de leurs agents en prévoyance. 40 % des agents, couverts par une garantie de salaire, bénéficient de cette participation. Pour connaître l’éventuel niveau de participation de votre employeur, contactez votre service des ressources humaines. Par ailleurs, la MNT propose un choix de garanties adaptées à votre budget permettant d’accéder à cette couverture essentielle.

Pour en savoir plus consultez aussi :
- Quels revenus en cas d'arrêt de travail ?
- Arrêt de travail : des conséquences financières à anticiper

(1) Salaires nets mensuels moyens des fonctionnaires de moins de 30 ans en 2016 : catégorie A : 2 168 euros et catégorie C : 1 586 euros. Pour l’ensemble des fonctionnaires : 1985 euros, pour les contractuels : 1682 euros. Rapport annuel de la direction générale de l’administration et de la fonction publique – 2018.
(2) - Enquêtes GMV Conseil/MNT réalisées par téléphone auprès d’un échantillon représentatif d’agents et de décideurs RH de la fonction publique territoriale, du 23 juin au 18 juillet 2014.
Crédits photo : Istock

Article mis à jour le 13 mars 2019

Avez-vous aimé cet article ?

oui