Formation de prévention des TMS dans la crèche de Vauvillers (70)  

En association avec son partenaire Kiné France Prévention (KFP), la MNT a accompagné la crèche « Ptit Coucou » de la communauté de communes de la Haute Comté (70) dans la mise en place d’une action de prévention des TMS. A la clé, une formation sur-mesure permettant à chaque agent de mieux contrôler les situations à risque dans son quotidien de travail.

Comme tous les personnels du secteur de la Petite Enfance, les 9 salariées de la crèche « Ptit Coucou » de Vauvillers sont particulièrement exposées aux risques de troubles musculo-squelettiques (TMS). En cause, le port de charges, la manipulation des enfants et la faible hauteur des postes de travail. Après un arrêt de travail prolongé d’un agent pour une pathologie à l’épaule, la crèche avait déjà fait l’objet d’une visite du médecin de prévention. Mais il fallait aller plus loin.

Demi-journée d’observation dans la crèche pour identifier les situations à risques

Acteur de la prévention au travail, la MNT était, avec son partenaire Kiné France Prévention (KFP), le bon interlocuteur. Leur proposition commune : partir des situations à risque observées sur le terrain. « Rapidement, une action en trois temps s’est imposée. » raconte Elisabeth Pfeiffer, kinésithérapeute certifiée par KFP. « L’idée proposée et retenue par la Communauté de communes a été une formation collective sur une journée, précédée d’une visite préparatoire d’observation en situation de travail et suivie d’une demi-journée de bilan sur l’application des acquis. »

Concrètement, fin juillet 2018, Elisabeth Pfeiffer se rend dans la crèche en observatrice durant une demi-journée, s’entretient collectivement avec l’équipe et photographie les agents en action à leurs postes respectifs. « Nous ne savions pas protéger notre dos, nos épaules… Beaucoup de postures justes ne nous venaient pas naturellement. Ou nous les avions oubliées… » raconte Céline Maccanin, directrice de la crèche.Le dos rond en position penchée, les jambes accroupies ou tendues pour ramasser un objet par terre : rien de tel que des photos pour repérer les gestes à risques et réfléchir à la manière de se protéger.

Formation TMS : pérenniser les nouveaux acquis

« Ces photos, ainsi que les mises en situation filmées, ont constitué le point de départ de la formation. » indique Elisabeth Pfeiffer. « Mais cette journée de fin août, très dense, a aussi permis de décrire le fonctionnement de l’appareil locomoteur*, de repérer les défauts et empêchements de chacune des participantes et de leur délivrer des recommandations individuelles sur les meilleurs mouvements préventifs à adopter pour prévenir les TMS. » Quant à la troisième étape de l’action, elle est intervenue deux mois plus tard, avec une séance de bilan et de mise en pratique en situation de travail, dans les locaux de la crèche. Reste après une telle formation à pérenniser les nouveaux acquis. « Pas facile. » reconnaît Karine Roussel, agent d’animation au « Ptit Coucou ». « J’y pense, mais les nouvelles postures ne sont pas encore totalement intégrées. Changer ses habitudes, ça prend du temps ! »

Pour en savoir plus consultez aussi :
https://mntetvous.mnt.fr/troubles-musculo-squelettiques-quels-sont-les-facteurs
https://mntetvous.mnt.fr/agglomeration-dagen-prevention-des-tms-pour-les

Faites les quiz :
https://mntetvous.mnt.fr/quiz/les-facteurs-de-risques-des-tms-testez-vos-connaissances
https://mntetvous.mnt.fr/quiz/les-tms-a-qui-jen-parle

* Ensemble des organes permettant de se déplacer. Soit les os et articulations des membres et de la colonne vertébrale ainsi que les ligaments, les muscles et les tendons. 

Avez-vous aimé cet article ?

oui